Le Social Progress Index, un autre moyen de mesurer le bien-être des citoyens

Le 20 juin 2017, le Social Progress Imperative publiait la quatrième édition du Social Progress Index. Cet indicateur, cocréé par Micheal Green (auteur d’un TEDtalk en 2014), a pour ambition de donner une analyse plus fine sur la capacité d’un pays à créer de la valeur sur des enjeux sociaux et environnementaux. A l’inverse du PIB, souvent critiqué pour son incapacité à intégrer d’autres critères que des éléments purement économiques, le Social Progress Index s’intéresse à trois dimensions principales* : la capacité d’un pays à couvrir les besoins basiques de sa population (accès à l’eau, santé publique), les déterminants du bien-être de la population (sécurité, éducation, etc.) et enfin, les opportunités et le degré de liberté dans le pays.

Lire la suite

Publicités

Le Social Progress Index : nouvel outil pour mesurer la prospérité des nations

En 2013, Michael Porter, professeur à l’université Harvard, a créé le Social Progress Index (SPI) dans le but d’intégrer un aspect social à la mesure de la prospérité d’un pays. Alors que nos sociétés connaissent de profonds bouleversements sociaux, Michael Porter estime que la santé d’un pays ne peut plus être estimée uniquement en fonction de sa croissance, mais doit tenir compte également de facteurs sociaux et environnementaux. Après un premier test en 2013, ce nouvel indice a été appliqué à 133 pays (représentant 99% de la population mondiale).

images (1) Lire la suite