51 associations de lutte contre la pauvreté s’engagent dans la campagne

En janvier, 51 associations de lutte contre la pauvreté et le mal-logement en France interpelaient les candidats à l’élection présidentielle. A travers une « autre campagne » lancée sur les réseaux sociaux avec le hashtag #DansLaVraieVie (à suivre sur Facebook et Twitter), elles entendent lutter contre les préjugés de nombreux citoyens et hommes politiques français et ramener la précarité dans le débat public. Cette alliance regroupe des grands noms de la lutte contre la précarité en France, dont  ATD Quart Monde, le Secours Catholique, Aurore, la Fondation Abbé Pierre, les banques alimentaires, France Terre d’asile, Médecins du Monde, le Centre d’Action Sociale Protestant et l’Armée du Salut.

autre-campagne2

Lire la suite

Des épiceries solidaires pour étudiants

Le 22 septembre dernier, une épicerie solidaire à destination des étudiants a ouvert à Paris dans le 13ème arrondissement. Cette initiative, qui vient enrichir  le réseau des Agoraé comptant déjà 13 autres boutiques en France, est soutenue à titre philanthropique par les Fondations Carrefour et MACIF.

agorae

Lire la suite

La France, « malade du mal-logement » selon la Fondation Abbé Pierre

D’après le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre publié fin janvier 2016, entre la hausse du nombre de personnes sans domicile et le manque d’engagement des politiques, la France serait « malade du mal-logement ». Selon l’organisation, 15 millions de personnes sont touchées par ce phénomène (3,8 millions sont « mal logées » et 12,1 millions « fragilisées »).

un-sdf-a-paris-le-31-mai-2015_5485572

Lire la suite

L’Europe et la France toujours plus menacées par la pauvreté

Au cours des derniers mois, le Bertlsemann Stiftung et le Secours Catholique se sont respectivement penchés sur les questions de « justice sociale » en Europe et d’« extrême pauvreté » en France. Dans leurs rapports respectifs, les deux organisations ont tiré la sonnette d’alarme, en montrant que :

  • L’extrême pauvreté gagnait du terrain en Europe, menaçant en particulier les mineurs d’Europe du Sud.
  • Si la France parvient plutôt bien à prévenir la pauvreté, les politiques de cohésion sociale et d’intégration des populations les plus pauvres sont encore insuffisantes.

Une femme sans-abri, s'abrite du froid dans un hall d'immeuble le 30 Janvier 2012 ‡ Tours. Le secrÈtaire d'Etat au Logement Benoist Apparu a demandÈ aux prÈfets de prendre en charge "100% des demandes" d'hÈbergement d'urgence pendant la vague de grand froid qui sÈvit actuellement en France. AFP PHOTO/ALAIN JOCARD A homeless woman takes shelter in a buiding, on January 19, 2012 in Tours, central France. AFP PHOTO / ALAIN JOCARD

Lire la suite

La Banque Solidaire de l’Equipement fête son 1000ème bénéficiaire

Trois ans après le lancement du projet Banque Solidaire de l’Equipement (BSE) lancé par Emmaüs Défi avec le soutien de Carrefour et de la Ville de Paris (cf. article de l’Observatoire du BoP), 1000 familles parisiennes ont pu équiper leur logement à un prix modique. En effet, l’objectif de la BSE est de permettre aux personnes en situation précaire – notamment les personnes qui sortent de la rue et accèdent à un nouveau logement – de se meubler à moindre coût.

bse emmaus defi

Lire la suite

1424€ par mois : le budget minimum pour vivre décemment

Selon une étude de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale publiée le 6 mars, 1424€ serait le budget minimum nécessaire à une personne seule pour vivre décemment en logement social dans une ville moyenne (1 571€ dans un logement du parc privé). Le montant s’élève à 3284€ pour une famille composée d’un couple avec deux enfants (3 515€  dans le privé). D’après ces budgets, 95% des familles monoparentales ne disposent pas de ce « revenu minimum décent ».

????????????????

Lire la suite

Nouvelle carte des quartiers prioritaires : entre ruptures et continuités

La réforme de la politique de la ville, instituée par la loi du 21 février 2014, porte sur la définition et l’identification des quartiers prioritaires orientant les aides de la politique de la ville. Elle a conduit à la création d’une nouvelle méthodologie, donnant lieu à une nouvelle cartographie des quartiers pauvres français, comme nous vous l’expliquions dans un précédent article. Suite à la publication par le gouvernement de cette carte repensée en juin dernier, l’Insee s’est penchée sur les ruptures et continuités des quartiers pauvres et sur le portrait de leurs résidents. Cette analyse est l’objet du dossier « Politique de la ville en France métropolitaine : une nouvelle géographie recentrée sur 1 300 quartiers prioritaires » inclut dans l’ouvrage « France, Portrait social » de la collection Insee Références, publié ce mois-ci.

Lire la suite