Portland embauche les sans-abri pour lutter contre la mendicité

Depuis le mois d’avril 2017, la municipalité de Portland dans l’Etat du Maine aux Etats-Unis, propose aux sans-abri de les embaucher. Ceux-ci sont payés un peu plus de 10,50 dollars de l’heure (9,73 euros) – soit le salaire minimum instauré par la ville – pour participer au nettoyage des espaces publics et des parcs.

Lire la suite

Etats-Unis : des lave-linge pour lutter contre l’absentéisme scolaire

Chaque jour aux États-Unis, près de 4 000 enfants sortent du système scolaire, avec des répercussions sans appel sur le taux de chômage (les enfants ayant quitté le système scolaire connaissent un taux de chômage 40% plus élevé), le taux d’incarcération (x8) et le taux d’appel aux aides gouvernementales (+70%). C’est en tout cas le constat de Whirlpool, qui entend lutter contre le fort taux d’absentéisme scolaire prévalent dans les quartiers les plus pauvres en offrant des machines à laver et à sécher le linge aux écoles – l’idée étant que les enfants ne viendraient pas à l’école parce qu’ils n’ont rien de propre à mettre.

care-counts_whirpool

Lire la suite

Social Impact Bond : les leçons du premier projet aux Etats-Unis

En 2012, l’ONG américaine Manpower Demonstration Research Corporation (MDRC) a lancé le premier programme de Social Impact Bond (SIB) des Etats-Unis à Rikers Island, la plus grande prison de la ville de New York. Les financeurs privés, Goldman Sachs et Bloomberg Philanthropies, ont ainsi financé un programme de thérapie cognitivo-comportementale visant à réduire le récidivisme chez les prisonniers. Si les résultats du programme de  thérapie ne se sont pas révélés fructueux en eux-mêmes, MDRC considère néanmoins que le bilan du projet est très positif. Par cette expérimentation, l’organisation a notamment démontré le caractère profondément vertueux de ce nouveau mécanisme de financement.

SIB-stakeholders-LARGE

Lire la suite

« B-Corp » : un label qui séduit de plus en plus

Créé en 2006 par l’ONG américaine B-Lab, le label B-Corp est une certification accordée à des entreprises répondant à des critères exigeants en matière de performances environnementale et sociale, mais aussi de comptabilité et de transparence. Face au succès rencontré par cette initiative auprès des entreprises américaines, le mouvement B-Corp est en train de passer du monde associatif à la sphère législative.

Lire la suite

Impact Genome Project : les « big data » au service de la mesure d’impact social

Dévoilé lors du Skoll World Forum d’avril 2014, l’Impact Genome Project est un projet scientifique particulièrement innovant qui a pour objectif de prédire le succès d’un projet social avant même que celui-ci ne soit réalisé. Conçu par Jason Saul, expert américain de la mesure d’impact social, l’Impact Genome Project s’appuie sur les « big data » : un algorithme prédictif a en effet été élaboré sur la base des milliers de données générées par des projets sociaux passés, pour anticiper les retombées des projets futurs.

A noter : l’Impact Genome Project a fait l’objet d’un webinar organisé par la Stanford Social Innovation Review le 30 septembre dernier.

Lire la suite

US Financial Diaries : un nouveau regard sur les comportements financiers des populations précaires aux USA

The US Financial Diaries project (USFD) est un nouveau projet de recherche qui a pour objectif de documenter de manière précise le budget et les finances quotidiennes des personnes à revenu faible et modéré aux Etats-Unis. Comprendre la façon dont ce segment de la population utilise ses ressources disponibles (qu’elles soient formelles ou informelles) pour couvrir ses dépenses et faire face aux imprévus est le fil conducteur de cette étude qui se situe à mi-chemin entre un projet de recherche académique et un projet d’innovation, puisque l’objectif consiste à identifier de nouveaux services financiers qui seraient à même de répondre aux besoins de ces populations.

Ce projet fait suite à l’étude « Portfolios of the Poor », publiée en 2009, qui visait à analyser les comportements financiers des populations du bas de la pyramide dans les pays émergents. Ces deux projets, tous deux portés par Jonathan Morduch, ont suivi la même méthodologie.

USFD

Lire la suite

La Grameen Bank, du Bangladesh aux Etats-Unis

Après avoir conquis le Bangladesh et l’Inde, Muhammad Yunus œuvre désormais aux États-Unis. Fondateur du 1er établissement de micro-crédit et Prix Nobel de la Paix en 2006, le professeur Yunus a créé la Grameen America aux États-Unis en 2008, sur le modèle de la Grameen Bank développée au Bangladesh.

grameen-650 Lire la suite