PAM : scanner son iris pour recevoir de l’aide alimentaire

Depuis mi-février, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a lancé un système innovant de reconnaissance rétinienne pour l’octroi de l’assistance alimentaire aux réfugiés syriens du camp King Abdullah Park, au nord-est de la Jordanie. Ou quand l’innovation technologique permet de repenser l’efficacité de l’aide humanitaire.

Photo_scan_iris

Lire la suite

Publicités

PROOFS : améliorer la sécurité alimentaire au Bangladesh

Le projet PROOFS, Profitable Opportunities for Food Security, lancé en 2013 au Bangladesh par trois ONG (ICCO Cooperation, iDE et BoP Innnovation Center) avec le financement des Pays-Bas, cherche à améliorer la sécurité alimentaire et en finir avec la malnutrition au Bangladesh – où 50 millions de personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire. Le projet repose sur une approche innovante, qui combine inclusion des acteurs locaux, pédagogie et sensibilisation.

farmers bangladesh

Lire la suite

Le Nutrition Intervention Programme d’Unilever : améliorer la nutrition des fermiers

À l’occasion du Forum de Davos en janvier dernier, Unilever a signé un partenariat avec l’ONG Global Alliance for Improved Nutrition (GAIN) afin de mettre en œuvre le Nutrition Intervention Programme. Ce programme vise à améliorer la santé et la nutrition des petits producteurs (et de leurs familles) avec qui Unilever collabore.

Lire la suite

Kennemer Foods International : travailler avec les petits producteurs de cacao aux Philippines

Kennemer Foods International (KFI) est un producteur et exportateur international de matières premières agro-alimentaires, notamment de cacao. Alors que la production mondiale de cacao est sur le déclin (notamment dans un contexte de réduction de l’offre en provenance d’Afrique de l’Ouest) et que la demande est tirée par les pays émergents, KFI mise sur le fort potentiel des Philippines.

L’entreprise ambitionne notamment de travailler en étroite collaboration avec les petits producteurs locaux. A travers son « Contract Growing Program », elle vise à intégrer 35 000 producteurs philippins de cacao à sa chaîne de valeur et à former 1 300 « cocoa doctors » (formateurs) d’ici 2020.

Lire la suite

$5 millions pour lutter contre la malnutrition et l’obésité : le nouveau projet de PepsiCo

A la veille de la journée mondiale de l’alimentation, la Banque Interaméricaine de Développement et la fondation Pepsi Co ont annoncé la semaine dernière le lancement de leur projet Spoon (« Sustainable Program to Improve Nutrition ») qui cherche à lutter contre la malnutrition et l’obésité des enfants défavorisés en Amérique Latine.

Lire la suite

Innovation et stratégie d’approvisionnement dans les marchés émergents

L’Exemple des « Milk Districts » et du Programme de Développement de la Production Laitière (PDPL) de Nestlé au Brésil

Camille Chouan travaille au Pérou en tant que consultante associée pour I-DEV International, un cabinet de conseil stratégique et de services financiers auprès d’entreprises à fort impact social dans les pays en développement. Auparavant, elle a vécu 18 mois au Brésil où elle a mené une étude sur l’intégration de producteurs de la base de la pyramide dans les chaines d’approvisionnement d’entreprises agro-alimentaires internationales avec la Fundaçao Getulio Vargas.

Connue pour sa stratégie d’innovation sociale de « Valeur Partagée » avec les populations de la base de la pyramide qui font partie de sa chaîne de valeur, l’entreprise Nestlé s’est historiquement positionnée dans les pays en développement en tant qu’acteur majeur du secteur agroalimentaire. Au cours du vingtième siècle, Nestlé devient un des quatre grands players de l’industrie laitière mondiale et compte avec une présence internationale sur les cinq continents. L’entreprise commence à se tourner vers les pays en voie de développement dès les années 1920, en établissant une usine de production laitière à Araras au Brésil. La présence de Nestlé dans le secteur de production laitière au Brésil et en Amérique Latine est de ce fait historiquement forte. L’approvisionnement auprès de petits producteurs de lait de la base de la pyramide (moins de 50 litres par jour) représente un enjeu fondamental à la croissance de l’entreprise dans les marchés émergents. En effet, en 2004, près d’un tiers de l’approvisionnement de Nestlé en lait frais provenait de petits producteurs.

Nestlé Lire la suite