Des principes pour un secteur bancaire responsable et durable

A l’occasion de la réunion annuelle de l’Initiative Finance du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (UNEP FI) et du Climate Finance Day, 28 grandes banques mondiales se sont réunies à Paris du 26 au 28 novembre. Cet événement avait pour but de faire le point sur l’état d’avancement de la finance « verte », de partager les bonnes pratiques mises en place par certaines banques et de fixer un cadre pour le développement d’un secteur bancaire plus durable. Plus de 50 pays étaient représentés durant ces 3 jours.

Alors que selon des rapports récemment publiés par les Amis de la Terre et Oxfam, les énergies fossiles représentent la majorité des engagements énergétiques de grandes banques françaises, l’UNEP-FI a profité du Climate Finance Day pour présenter ses « principes pour un secteur bancaire responsable » désormais soumis à la consultation publique pour  une période de 6 mois et qui  entrera en vigueur en septembre 2019. Ces principes, d’ores et déjà adoptés par 28 banques dont la BNP Paribas et la Société Générale, sont déclinés en 6 grandes directives :

  • Alignement : s’assurer de l’adéquation entre la stratégie commerciale de l’entreprise, les Objectifs de Développement Durable (ODD) et l’Accord de Paris sur le climat ;
  • Impact : augmenter en continu les impacts positifs de la banque et réduire ses impacts négatifs ;
  • Client : travailler avec les clients afin d’encourager les pratiques durables et les activités économiques qui contribuent à l’épanouissement des générations actuelles et futures ;
  • Parties prenantes : consulter, engager et collaborer avec les parties prenantes concernées ;
  • Gouvernance & objectifs : mettre en œuvre les engagements pris grâce à une gouvernance efficace, à la définition d’objectifs ambitieux et à la mise en place d’une culture adéquate ;
  • Transparence & responsabilité : suivre de manière individuelle et collective l’implémentation des principes et communiquer les résultats.

En cas de manquement à ces principes, les banques verront leur nom retiré de la liste des signataires. Les ONG environnementales ainsi que le Ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, se sont par ailleurs engagés à traquer les promesses non tenues par les banques. 

Publicités