Comment les drones révolutionnent l’agriculture ?

TechnoServe lance un nouveau projet pilote auprès de 300 exploitations en Ouganda, en coopération avec Equator Seeds. Grâce à l’utilisation de drones, les productions de semences de maïs et de soja sont mieux pilotées et les rendements nettement améliorés.

 

can-drones-change-africas-agricultural-future-1

 

Allier agriculture et technologies, c’est l’initiative de Technoserve. Cet organisme créée en 1968 aide les entreprises des pays en développement en leur donnant accès à des technologies de pointe. L’ONG se concentre principalement sur secteur agricole. En effet, en 2050 ce seront quasiment 10 milliards d’êtres humains qu’il faudra nourrir. Dès maintenant, des solutions innovantes doivent être trouvées pour aider le secteur agricole à devenir plus efficient

Pour mener à bien son projet-pilote sur le sol ougandais, l’organisation américaine s’est associée avec Equator Seeds, une coopérative de semences agricoles locale rassemblant plus de 30 000 fermiers.

Parmi eux, 300 fermiers ont du s’équiper d’un drone, objet bien trop coûteux pour leur budget. C’est donc Equator Seeds qui a financé l’achat des 300 drones dans le cadre du partenariat avec Technoserve. Le coût total est relativement faible pour la coopérative, et celle-ci profite directement des retombées du projets.

Les nombreux vols tests de drones ont permis de modéliser statistiquement la production de graines, et donc de piloter les exploitations en s’appuyant sur les données. Les résultats sont probants. Les exploitations assistées par drones produiraient 100% de graines en plus et donc plus de revenus.

agriculture-3182252_960_720

De plus, les données générées par les drones permettent de nombreuses économies. Par exemple, elles offrent un meilleur calibrage de l’utilisation de pesticides, réduisant ce poste de dépense de 60%. En extrapolant ces résultats, Technoserve projette que le rendement annuel pour une ferme produisant du maïs ou des haricots atteindrait 1 800$ et 1 500$ pour une ferme produisant du soja. En clair, pour chaque dollar investit dans les drones, Equator Seeds verrait potentiellement son bénéfice augmenter de 423$. Fort de ce constat, Equator Seeds a pour objectif d’équiper ses 29 700 exploitations restantes d’ici 2019.

D’autres projets du même type sont lancés ailleurs dans le monde. En Inde, Microsoft s’est associé avec le fabriquant de drone DJI pour créer des drones intelligents capables de coupler leur données avec celles de capteurs au sol. Le résultat permet de générer des données directement exploitables pour l’agriculteur. Ces initiatives laissent à penser que le futur de l’exploitation des sols passe par les airs.

Publicités