Eau Solidaire : comment lutter contre la précarité eau en Ile-de-France ?

Le 17 mai dernier, le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France et son délégataire Veolia Eau d’Ile-de-France ont organisé un événement à la Maison de la Mutualité à Paris, pour dresser le bilan du programme Eau Solidaire en faveur des usagers en difficulté et réfléchir à de nouvelles perspectives. Doté d’un budget annuel de 2,5 millions d’euros, le programme vise à rendre effectif le droit à l’eau pour tous sur le territoire.

Le programme Eau Solidaire, lancé en 2011, vise à répondre aux besoins sociaux spécifiques du territoire (150 communes d’Ile-de-France) : un taux de pauvreté global de près de 19% avec une grande disparité géographique, un habitat principalement collectif (72% des habitants), un logement social qui peut aller jusqu’à 60% des logements d’une commune et plus de 20% des logements en copropriétés en grande fragilité.

Le programme s’articule autour de plusieurs dispositifs complémentaires qui s’adressent à toutes les personnes connaissant des difficultés pour le paiement de leur facture ou de leurs charges d’eau :

  • La prévention: sensibiliser à la gestion du budget eau et à une meilleure maîtrise des consommations, en partenariat avec des associations, relais de terrain complémentaires des acteurs sociaux
  • L’assistance: des dispositifs d’accompagnement aux copropriétés dégradées avec un soutien sur le long terme (facilités de paiement, alertes en cas de consommation anormale, fonds travaux, etc.)
  • L’urgence: des aides financières attribuées en lien avec les conseils départementaux et les centres communaux d’action sociale (Aide Eau Solidaire, Fonds de Solidarité Logement Eau et Impayés de charges)

Le programme a bénéficié à près de 64 000 familles depuis son lancement, dont 38 000 ont été aidées financièrement.

L’événement du 17 mai a été l’occasion de présenter les deux nouveaux axes mis en place par le programme Eau Solidaire depuis 2017 :

  • L’Aide Eau Solidaire étendue aux non-abonnés (ménages payant l’eau dans leurs charges locatives) après deux années de test, dans le cadre de l’expérimentation Tarification Sociale liée à la loi Brottes ;
  • L’accompagnement de copropriétés en difficulté : dispositif global combinant aide financière, assistance pour repérer et réparer les fuites avec des associations locales, sensibilisation des habitants…

A l’occasion de cet événement, David Menascé et Maureen Ravily du cabinet Azao, qui accompagnent le programme Eau Solidaire depuis son lancement, sont intervenus. David Menascé a présenté les enjeux liés à la tarification sociale de l’eau et Maureen Ravily a restitué les résultats d’une enquête conduite auprès des CCAS en 2017, visant à enrichir le partenariat avec le Service de l’Eau.

Acteurs locaux, maires, services sociaux, associations, représentants de l’habitat privé sont également intervenus pour parler de la mise en œuvre du programme et de son adaptation aux besoins locaux. Le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France, par la voix de ses élus, a appelé à la mobilisation de tous les acteurs de la solidarité de proximité et des pouvoirs publics pour poursuivre dans cette voie.

 

Publicités