Danone : le premier « social bond » émis par une entreprise multinationale

Le 19 mars, le géant de l’agroalimentaire français, Danone, a émis sur le marché obligataire un « social bond » d’un montant de 300 millions d’euros. Cette initiative innovante rencontre un grand succès et est une première pour une multinationale, les obligations à impact social ayant, jusqu’à aujourd’hui, été émis uniquement par des acteurs publics.

4110441460_df02e94571_b

En février, déjà, Danone avait annoncé, dans son rapport annuel, l’introduction de critères Environnementaux, Sociaux et Gouvernance (ESG) dans sa ligne de crédit syndiquée de 2 milliards d’euros. Baptisé crédit à impact, ce nouvel instrument a pour objectif de soumettre le taux du crédit de l’entreprise à ses performances environnementale et sociale, et d’ainsi promouvoir des pratiques durables : augmenter l’utilisation de produits issus de l’agriculture biologique, réduire les émissions de gaz à effet de serre ou améliorer le management RH, etc.

En mars, Danone entend poursuivre son engagement sociétal en émettant des obligations à impact social pour un montant maximal de 300 millions d’euros d’une durée de 7 ans à 1%. Ainsi, l’entreprise se saisit d’un nouveau levier d’action répondant aux « Social Bond Principles » définis en juin 2017 par l’International Capital Market Association, organisation dotée d’une compétence réglementaire pour le marché des obligations.

Danone projette d’affecter le produit de ce fonds au financement ou refinancement de projets sociétaux positifs pour l’ensemble des parties prenantes, selon une répartition déterminée à l’avance :

  • 40% pour améliorer l’accès à une alimentation saine répondant aux besoins nutritionnels des personnes les plus vulnérables par la recherche scientifique et le développement de petites entreprises ;
  • 25% pour promouvoir une meilleure inclusion sociale et une émancipation des populations au sein des communautés locales ;
  • 20% pour soutenir les projets agricoles responsables des fournisseurs et des partenaires ;
  • 15% pour garantir un accès aux soins pour les salariés en renforçant leur couverture santé et étendre la durée du congé maternité et parental.

Sur le marché, le social bond a rencontré un véritable succès dépassant de loin le montant maximal défini par Danone et atteignant 700 millions d’euros. « Notre émission a suscité un fort intérêt auprès des investisseurs ESG, nous encourageant à poursuivre notre ambition d’être un acteur clé de la révolution de l’alimentation » a ainsi commenté  Cécile Cabanis, Directrice financière du Groupe. Cette performance démontre l’intérêt grandissant des investisseurs, cherchant à diversifier leur portefeuille, pour ce nouveau type d’obligations encore peu présent sur le marché. Pour rappel, en 2016, ces émissions obligataires représentaient 9 milliards d’euros quand 130 milliards de dollars avaient été levés pour des Green Bonds, émissions obligataires finançant des projets à impact environnemental, et des dizaines de milliers de milliards de dollars alimentaient le stock mondial d’obligations.

Publicités