Une start-up nigériane fait pousser ses légumes dans des containers

Le 26 février 2018, l’ouverture d’une conférence de trois jours, organisée par le gouvernement nigérian et l’UNESCO, dans le but de lancer un plan de préservation du lac Tchad rappelle à quel point la région est touchée par l’insécurité liée au changement climatique. Face aux enjeux posés par cette menace grandissante, des entrepreneurs développent des solutions innovantes pour répondre à la crise alimentaire. Fresh Direct propose une réponse à cette problématique et cultive des légumes dans des containers.

Fresh Direct a été créé en 2014 par Angel Adelaja, épidémiologiste de formation. L’idée lui est venue lorsqu’elle s’est confrontée aux difficultés rencontrées par les agriculteurs nigérians : le difficile accès à la terre, le manque de ressources, les incertitudes liées au climat.

Pionnière en Afrique, la start-up utilise l’hydroponie pour faire pousser ses plantes. Dans un processus fidèle à l’agriculture biologique, les légumes sont déposés dans des cylindres directement dans une eau enrichie en nutriments. Cette technique permet de se passer de terre et une utilisation réduite en eau mais suppose une grande maîtrise technique pour gérer le circuit hydrique complexe. De plus, les containers permettent de ne plus être dépendant du climat extérieur. Néanmoins, cette technique demeure énergivore car elle nécessite l’utilisation de lampes pour éclairer les végétaux qui ne sont pas exposés au soleil. Ce défi est clairement identifié par la CEO qui envisage déjà, à terme, de ne plus utiliser le réseau électrique traditionnel.

Résultat de recherche d'images pour "fresh direct nigeria"

L’ambition d’Angela Adelaja ne se limite pas à la question agricole. En effet, Fresh Direct est aussi dirigé par la volonté d’avoir un impact social positif sur la jeunesse nigériane notamment auprès des femmes, les plus touchées par le chômage. Ainsi, la CEO s’efforce d’accompagner la croissance de l’entreprise par une stratégie de recrutement volontariste et, surtout, à former ses salariés à l’hydroponie.

Aujourd’hui, la compagnie, non seulement, produit de nombreux légumes (salades, concombres, carottes, etc.), mais aussi, invente des technologies simplifiées et anime un réseau d’agriculteurs dans l’optique de promouvoir l’hydroponie au Nigéria.

 

 

Publicités