Face au phénomène d’isolement social, le Royaume-Uni se dote d’un ministère de la solitude

Depuis le référendum sur le Brexit, les craintes de voir le Royaume-Uni s’isoler se multiplient. Mais c’est à une autre forme d’isolement que le gouvernement a décidé de s’attaquer : la solitude, qui touche 9 millions d’anglais. « Pour un trop grand nombre de personnes, la solitude est la triste réalité de la vie moderne », a déclaré la Première Ministre Theresa May.

loneliness_uk

Cette initiative reflète l’intention du gouvernement de poursuivre le travail engagé par la députée travailliste Jo Cox, assassinée en 2016 à quelques jours du référendum sur le Brexit par un partisan d’extrême-droite. Elle avait créé pendant son mandat une commission parlementaire sur le phénomène d’isolement social et avait milité pour la création d’un ministère dédié à ce problème.

La Jo Cox Commission on Loneliness a été reprise par les députées Rachel Reeves et Seema Kennedy afin de poursuivre son combat. Son rapport, rendu en décembre 2017, estime que 9 millions de personnes souffrent d’isolement au Royaume-Uni, et qu’environ 200 000 personnes âgées n’ont pas eu une conversation avec un proche ou un ami dans le mois.

Plusieurs études alertent sur les conséquences mentales et physiques de l’isolement. Les personnes seules ont en effet plus de chances de tomber malades et ont moins de chances de guérir. La solitude a été associée dans une étude américaine à des risques supérieurs de maladies cardiovasculaires, diabètes et certains cancers (manque d’exercice, mauvaise alimentation, consultations insuffisantes…). Une autre étude conduite sur 45 000 personnes de plus de 45 ans souffrant d’une condition ou d’une maladie cardiovasculaire a montré que les personnes vivant seules avaient des risques de mortalité supérieurs à ceux vivant avec d’autres personnes.

La Première ministre a annoncé en janvier 2018 vouloir « prendre des mesures contre la solitude endurée par les personnes âgées, les aidants, ceux qui ont perdu des êtres chers – les gens qui n’ont personne à qui parler ». Elle a donc nommé sa ministre des sports et de la société civile Tracey Crouch à la tête d’un groupe de travail gouvernemental dédié à l’isolement social.

Les missions de la ministre seront de mettre au point une méthode statistique pour quantifier le phénomène et aider financièrement les associations à multiplier les initiatives destinées à briser l’isolement.

Publicités