Le logement abordable : source d’innovation pour l’économie inclusive

Dans son rapport « Better business, better world », la Business and Sustainable Development Commission (organisation qui promeut l’inclusion des Objectifs du Développement Durable dans les stratégies des entreprises) prévoit que d’ici 2025, plus 440 millions de foyers vivront dans un logement insalubre en raison notamment de la forte poussée démographique et de l’urbanisation galopante dans les pays émergents. De nombreuses initiatives émergeant toutefois pour répondre aux défis du logement abordable, un secteur qui pourrait créer 70 millions d’emplois et générer un chiffre d’affaires estimé à 1 080 milliards de dollars dans les quinze prochaines années.

Better Business Better World Report

Ces différents projets de développement de logements abordables s’inscrivent dans la stratégie des Objectifs du Développement Durable (ODD) et reposent sur des partenariats entre les différentes parties prenantes, issues du secteur public et d’initiatives privées, et de la collaboration du monde académique et de la société civile.

L’un des premiers défis à relever est celui du financement. En effet, les populations à bas revenus ne disposent pas aisément d’un accès au crédit et les aides publiques ne sont parfois pas suffisantes pour répondre à la demande de logement. Ainsi, Shubham Housing Finance propose aux familles indiennes vivant de revenus de l’économie informelle des solutions de crédits personnalisées. Dans la même optique, CreditFamilia est devenue la première institution financière de Colombie spécialisée dans le logement abordable, proposant des micro-prêts hypothécaires aux foyers à bas revenus.

Le second défi qui s’impose aux projets de construction de logements abordables est l’acquisition des droits fonciers, souvent contestés entre les différentes parties prenantes. La solution proposée par l’entreprise sociale Banco de Mejoras, implantée au Costa Rica, est la collaboration accrue entre les parties prenantes. Ainsi, elle propose des solutions de financement et d’accès à la propriété foncière à des familles préalablement identifiées par des ONG locales. Ces dernières consultent les représentants des communautés afin d’éviter tout conflit sur la propriété de la terre.  La collaboration se poursuit avec l’intégration des étudiants ingénieurs de l’université voisine, qui proposent leurs services pour la construction des logements abordables et des partenariats avec des entreprises locales sont noués pour approvisionner les chantiers en matières premières indispensables.

Enfin, l’accès à un logement abordable permet aux populations à bas revenus daccéder à des biens et services de première nécessité tels que l’eau ou des installations sanitaires. L’agence des Nations Unies pour l’Habitat le rappelle: le droit à un logement décent ne se limite pas à un toit et quatre murs, il va de pair avec la réalisation de droits humains essentiels. Comme le souligne l’organisation Business Call to Action, l’objectif ne se limite effectivement pas à construire un maximum de logements, mais aussi à avoir un impact social. Kwangu Kwako, entreprise sociale kényane, adapte les logements qu’elle construit à la structure familiale des bénéficiaires : familles nombreuses, familles monoparentales ou encore pratiques culturelles sont autant de facteurs déterminants dans la conception d’un projet de logement et pour conjuguer logement abordable et qualité.

Pour consulter le rapport de Business and Sustainable Developement Commission, cliquez ici.

Publicités