Des producteurs indiens mieux rémunérés grâce à la vente en ligne

Lancée en février 2014 par l’État indien du Karnataka, une plateforme unifiée d’échange en ligne permet aux petits agriculteurs de vendre leurs produits sur internet au meilleur prix, et d’être ainsi rémunérés plus justement.

Article_inde

Ce système est rendu possible grâce à la Unified Marketing Platform (UMP), un produit de Rashtriya e-Market Services (ReMS), qui est issu d’une joint-venture entre le gouvernement de l’État et NCDEX Spot Exchange Ltd. Le fonctionnement est simple : les producteurs mettent leurs produits en vente sur la plateforme et sélectionnent les clients qui offrent les meilleurs prix. Une fois la transaction validée, les agriculteurs sont alertés par SMS avant d’être payés par transfert en ligne sur leur compte bancaire. Le Rashtriya e-Market Services offre par ailleurs des formations aux producteurs pour les familiariser avec le système, avec pour objectif de sensibiliser 200 producteurs par village dans l’Etat du Karnataka.

Les avantages de ce système sont multiples :

  • Il facilite les interactions et les échanges entre les producteurs et leurs clients, tout en faisant disparaître les intermédiaires. Ces derniers prélevaient jusqu’à 75 % du prix final des produits, réduisant à la portion congrue les revenus des producteurs ;
  • Il réduit drastiquement les délais de paiement, qui pouvaient atteindre plusieurs semaines voire plusieurs mois. Désormais, le paiement se fait par virement en ligne, presque instantanément ;
  • Il permet une plus grande transparence, dans un marché plus large et aux prix harmonisés.

L’objectif de l’État du Karnataka est d’inclure dans le système tous les Agricultural Produce Market Committees (APMC) – des organisations mises sur pied par les différents États indiens afin de réguler l’achat et la vente de produits agricoles. Sur les 157 APMC que compte l’État, 103 ont d’ores et déjà été intégrées au système UMP et 1,4 millions de producteurs y sont enregistrés.

Selon R. Manoj, directeur général de ReMS : « The success of this new online marketing system has created ripples and will revolutionise the agricultural sector in the country, greatly benefiting poor farmers and other stakeholders in agricultural markets. » Au vu de cette réussite, de nombreux États ont l’intention de développer le système. Dans l’Andhra Pradesh, dix marchés l’ont déjà adopté.

Fin février, le ministre des Finances indien, Arun Jaitley, a annoncé la mise en place mi-avril d’une Unified Marketing Platform au niveau national, qui aura pour ambition de connecter jusqu’à 585 marchés de gros d’ici à l’horizon 2018. Cette mesure vise à développer le système et à supprimer les barrières entre Etats. La mise en place d’un tel marché nécessitera toutefois un soutien logistique aux producteurs de la part des Etats, afin de transporter les biens vendus sur la plateforme unifiée jusqu’à l’acheteur.

Publicités