Villes et croissance inclusive en Afrique

Le 2 décembre, le géant mondial des solutions de paiement MasterCard a publié l’édition 2015 du classement des villes africaines ayant le plus fort potentiel en matière de croissance inclusive. Lancé en 2013 pour évaluer le potentiel de croissance et le caractère « inclusif » de l’urbanisation des principales villes africaines, le MasterCard African Cities Growth Index a distingué cette année la capitale mozambicaine, Maputo.

ACGI-banner-400-x-174

74 villes de taille variable ont été analysées, sur la base de six indicateurs :  le PIB par habitant, la santé, l’éducation, la qualité de la gouvernance, le contrôle de la corruption et la stabilité politique.

Alors qu’Accra figurait en tête du classement des deux premières éditions, la capitale du Ghana a été détrônée, cette année, par Maputo.

Le choix de la capitale mozambicaine a été justifié par le poids des investissements directs étrangers dans le PIB, le bon climat des affaires et l’efficacité globale des institutions dans la ville. Par ailleurs, pour la deuxième année consécutive, Casablanca a pris la deuxième place du classement notamment grâce à « la relative stabilité du Maroc dans une région ponctuée de turbulences« . Selon MasterCard, la capitale économique du Maroc est également en mesure de proposer à ses habitants un bon accès à la formation, la santé, l’électricité et l’eau. Lagos, Abidjan et Dar es-Salam viennent compléter le top 5 du classement.

A noter cependant : cette année, aucune ville n’a été évaluée comme étant à « haut potentiel de croissance » (contrairement aux autres années). Les onze premières villes du classement ont toutes été considérées comme des cités à « moyen-haut potentiel de croissance« .

Publicités