Alphabet se lance dans l’accès à Internet par montgolfières en Indonésie

Fin octobre, le géant Internet américain Alphabet, maison mère de Google, a annoncé dans un communiqué, un accord avec trois opérateurs téléphoniques indonésiens pour tester un système utilisant des montgolfières comme relais Internet, dans le cadre de son projet « Loon ».

pasted image 0

Le projet « Loon » mis en place il y a deux ans par Google, permet à des pays disposant de zones non couvertes par les réseaux de pouvoir accéder à Internet. Suite au premier pilote lancé en 2013 en Nouvelle-Zélande, les équipes de « Loon » arrivent désormais à transmettre des données entre deux montgolfières éloignées de plus de 100 kilomètres. Les montgolfières sont stationnées à vingt kilomètres d’altitude dans la stratosphère, au-dessus des avions de ligne et du mauvais temps et permettent de couvrir une zone de 40 kilomètres de diamètre dont les zones blanches, non-connectées au Web.

Alors que cet été, Alphabet s’est déjà associé avec le gouvernement sri-lankais, l’entreprise s’attaque désormais au marché indonésien – qui constituera le plus grand test de Loon à ce jour. En s’associant aux opérateurs Indosat, Telkomsel et XL Axiata, la maison mère de Google espère donner accès à Internet à 100 millions d’Indonésiens.

L’Indonésie est apparue comme un bon candidat car seulement un tiers de ses 250 millions d’habitants a actuellement accès à Internet et le déploiement par voie terrestre y est particulièrement coûteux. En effet, Alphabet rappelle que « poser des réseaux en fibre optique ou installer et entretenir des antennes-relais de téléphonie mobile à travers les plus de 17 000 îles qui constituent l’Indonésie présente des difficultés importantes ».

Alphabet n’est pas le seul Groupe à se lancer dans la connexion à haut débit via des dispositifs à haute altitude. Facebook souhaite également déployer des drones (qui seront testés d’ici la fin de l’année), mais Alphabet a pris de l’avance.

Advertisements