Des entreprises qui s’engagent en faveur des femmes

D’après le nouveau rapport intitulé « A Path to Empowerment: the Role of Corporations in Supporting Women’s Economic Progress » et publié par la Harvard Kennedy School Corporate Social Responsibility Initiative et Corporate Citizen Center, de plus en plus d’entreprises s’engagent pour l’amélioration de la condition des femmes dans le monde. Rappelant l’importance du secteur privé dans le développement économique et l’autonomisation des femmes, le rapport répertorie également de nombreuses études de cas de projets menés par des entreprises.

Path to Empowerment

Selon le rapport, « l’un des meilleurs investissements qu’une entreprise peut faire est de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes », à travers trois grands types d’action :

  • Impliquer davantage les femmes dans les activités commerciales et dans l’ensemble de la chaîne de valeur ;
  • Aider les femmes en investissant dans les communautés locales et en menant des actions philanthropiques ;
  • Défendre les droits de la femme via la recherche, la communication et les plateformes politiques.

Plusieurs exemples d’initiatives menées par des grandes entreprises illustrent ces propos. Le rapport présente notamment le cas d’Intel qui a mis en oeuvre une stratégie globale et intégrée de soutien aux femmes. Dans le cadre de la Global Women and Girls Initiative, de nombreux projets sont en effet menés par l’entreprise américaine : programmes dédiés à l’émancipation des femmes, initiatives dans le domaine de l’éducation, plaidoyer et défense des femmes, etc. D’après la directrice de l’Initiative, l’engagement de l’entreprise envers les femmes est né du constat selon lequel les inégalités hommes-femmes peuvent nuire à la croissance et à l’économie des pays en développement. Elle rappelle par exemple qu’une augmentation de 10% du taux de filles scolarisées dans le monde pourrait entrainer une croissance de 3% du PIB global. Dans ce contexte, Intel a décidé de se concentrer sur deux domaines pour améliorer la condition des femmes : l’éducation et l’accès à la technologie – deux secteurs qui représentent également des opportunités de croissance pour l’entreprise. Dans son rapport Women and the Web, Intel souligne la nécessite de réduire l’écart numérique hommes-femmes (en moyenne, pour 100 hommes ayant accès à Internet, seules 75 femmes sont connectées – ce chiffre pouvant descendre à 45 en Afrique Subsaharienne) et rappelle l’opportunité que représente Internet pour la condition féminine, notamment dans les pays en développement. Ainsi, dans le cadre de son initiative pour les femmes, Intel a mis en place un programme intitulé She Will Connect qui vise à améliorer les connaissances digitales et technologiques des femmes.

D’autres projets sont également analysés dans le rapport, à l’instar du programme 5by20 de Coca-Cola, visant à promouvoir l’autonomisation économique de 5 millions de femmes d’ici à 2020 ou l’initiative Global Women’s Economic Empowerment de Wal-Mart, cherchant à faire évoluer les carrières des femmes.

Publicités