Les entreprises s’engagent pour les nouveau-nés

D’après un nouveau rapport, intitulé “The Ultimate Investment in the Future: Profiles of Corporate Engagement in the Health and Development of Newborns”,  publié le 14 mai dernier par GBCHealth et the MDG Health Alliance, les entreprises s’intéresseraient de plus en plus à la survie des nouveau-nés.  Le rapport, qui s’inscrit dans le cadre du programme des Nations Unies « Every Newborn Action Plan », analyse des initiatives mises en place dans différents secteurs : santé, agro-alimentaire, équipements électroniques, etc.

Alors que 2,8 millions de nouveau-nés meurent chaque année dans le monde et que 70% des décès se concentrent dans 15 pays (Inde, Nigeria, Pakistan, Chine, RDC, Éthiopie, Bangladesh, Indonésie, Angola, Kenya, Tanzanie, Afghanistan, Soudan, Ouganda et Philippines), les entreprises prennent de plus en plus conscience de l’importance de ce problème.

Le rapport « The Ultimate Investment in the Future » s’intéresse ainsi aux initiatives mises en place par 48 entreprises dans le but d’améliorer la santé et le développement des nouveau-nés dans plus de 70 pays différents.

Par exemple, alors que Coca-Cola a lancé le « Project Last Mile » afin d’améliorer l’accès aux médicaments en Afrique, Johnson & Johnson s’est davantage concentré sur l’amélioration des soins médicaux dans les hôpitaux, aussi bien pour les enfants que pour les mères, ainsi que sur la diffusion de l’information. Les grands groupes industriels sont également présents, à l’image de BASF qui a mis en place le programme « Affordable Nutritious Foods for Women » : l’idée est d’améliorer la santé et le développement des nouveau-nés en promouvant une meilleure alimentation des femmes enceintes.

Le rapport s’inscrit dans le cadre du programme des Nations Unies « Every Newborn Action Plan », initiative qui vise à proposer une feuille de route pour améliorer la santé des nouveau-nés et réduire la mortalité néonatale. Le plan met en avant cinq objectifs : 

  1. Renforcer les soins fournis pendant la période cruciale du travail, de l’accouchement et la première semaine de vie du nouveau-né
  2. Améliorer la qualité des soins maternels et néonatals
  3. Atteindre chaque femme et chaque nouveau-né afin de réduire les inégalités
  4. Utiliser l’influence des parents, des femmes et des communautés pour faire évoluer la situation
  5. Recenser chaque nouveau-né : améliorer les systèmes de mesure et de responsabilisation, y compris l’enregistrement des naissances et des décès

Les initiatives présentées dans le rapport répondent pour la plupart aux trois premiers objectifs du Plan d’Action. En revanche, le rapport regrette le manque d’engagement des entreprises concernant les deux dernières problématiques. 

Bien que le rapport démontre « l’impact que les entreprises ont sur la santé et le développement des nouveau-nés et le rôle essentiel du secteur privé dans l’exécution des Sustainable Development Goals (qui seront officiellement présentés en septembre prochain) », MDG Health Alliance rappelle l’importance de poursuivre cet engagement et de favoriser des partenariats afin de mettre en place de nouvelles solutions innovantes.

Publicités