La Banque Solidaire de l’Equipement fête son 1000ème bénéficiaire

Trois ans après le lancement du projet Banque Solidaire de l’Equipement (BSE) lancé par Emmaüs Défi avec le soutien de Carrefour et de la Ville de Paris (cf. article de l’Observatoire du BoP), 1000 familles parisiennes ont pu équiper leur logement à un prix modique. En effet, l’objectif de la BSE est de permettre aux personnes en situation précaire – notamment les personnes qui sortent de la rue et accèdent à un nouveau logement – de se meubler à moindre coût.

bse emmaus defi

L’idée de la BSE est née du constat que l’accès à un logement pérenne ne suffisait pas pour les personnes en situation de grande précarité : si l’on n’a pas les moyens d’équiper et de meubler son nouveau logement, il est difficile de s’y sentir « chez soi ». Emmaüs Défi a en effet réalisé que de nombreuses personnes rencontraient ce problème : une fois le logement retrouvé, l’arrivée dans un appartement vide serait « une grande joie mais aussi un moment de fragilisation ». Grâce à la collaboration de grandes entreprises (telles que Carrefour, Seb, Les Galeries Lafayette, etc.), la Banque Solidaire de l’Equipement permet à des ménages précaires d’accéder à divers équipements ménagers (linge de maison, appareils électroménagers, vaisselle, etc.) à moindre coût.

Alors que la BSE vient de fêter son 1000ème bénéficiaire, Emmaüs Défi a annoncé le 21 mai dernier les résultats d’une étude d’impact évaluant les retombées du projet. Deux tiers des bénéficiaires du programme étaient ainsi hébergés en foyers ou dans des logements insalubres et 55% ne possédaient que des vêtements au moment de leur emménagement. La BSE offre ainsi aux bénéficiaires la possibilité de « renforcer leur dignité et leur autonomie » par l’acte d’achat de produit neufs tout en réalisant des économies (480€ en moyenne par rapport au prix du marché). En moyenne, chaque foyer achète une trentaine d’objets pour un montant de 264€.

Si actuellement la BSE possède uniquement une antenne à Paris, dans le 19ème arrondissement, le Directeur Exécutif de Carrefour France prévoit d’ouvrir sous peu une antenne à Lyon et espère toucher bientôt  2000 bénéficiaires. Vanessa Engel, la responsable de la BSE chez Emmaüs Défi, partage également cette même ambition d’expansion mais rappelle que des partenariats avec d’autres entreprises seront nécessaires.

Publicités