Michelin rejoint Livelihoods, le fonds carbone volontaire des entreprises

Michelin, leader mondial de l’industrie du pneumatique, a investi 5 millions d’euros dans le fonds Livelihoods ce 1er juillet. Il devient ainsi la 10ème entreprise à investir dans ce fonds dédié à l’agriculture et à la lutte contre la déforestation.

LivelihoodsCréé en 2011 à l’initiative de Danone, Livelihoods est un fonds d’investissement dont l’objectif est de restituer aux investisseurs, des crédits carbones à haute valeur sociétale, proportionnellement à leur investissement. Le Fonds stockera 8 millions de tonnes équivalents de CO2 au cours des vingt prochaines années.

Le réseau Livelihoods s’appuie sur le marché des crédits carbone pour financer ses projets de restauration, d’agroforesterie, et d’énergie en milieu rural visant à apporter des bénéfices socio-économiques au profit de communautés locales. Depuis sa création, le fonds a investi dans sept projets qui ont permis de planter 130 millions d’arbres, lesquels sont supposés générer des ressources vivrières et des revenus pour 900 000 personnes issus des communautés paysannes d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine.

L’approche Livelihoods, qui combine lutte contre le changement climatique et la pauvreté, s’inscrit dans la dynamique croissante de coopération entre les autorités publiques, la société civile et les acteurs privés. Le fonds compte désormais 10 grandes entreprises françaises et européennes : Danone, CDC Climat, Schneider Electric, La Poste, Hermès, Voyageurs du Monde, Crédit Agricole, SAP, Firmenich et Michelin. Les sommes investies dans le fonds avoisinent maintenant 40 millions d’euros.

Bernard Giraud, fondateur du Fonds et président de Livelihoods Venture, société conseil du fonds, voit dans l’investissement de Michelin « une belle reconnaissance du sérieux des projets engagés par le Fonds Livelihoods« .

Publicités