Refaire des stratégies BoP un enjeu Business

Le 6 juin dernier, Erik Simanis, responsable des stratégies de création de marché au Center for Sustainable Global Enterprise à Cornell University, a accordé un entretien à Nextbillion, dans lequel il expose son approche critique des stratégies BoP mises en place par les entreprises.

0704_10_008.jpgL’entretien met en avant le point de vue singulier d’Erik Simanis, qui revient sur le bien-fondé des stratégies BoP, dont il a pourtant été l’un des précurseurs. Il avance ainsi qu’en mettant l’accent sur l’impact social de l’entreprise, on en a oublié leur raison d’être – le business – ce qui a conduit à la création de modèles non-viables.

Même si la notion de BoP a permis de développer une réflexion autour des réponses à apporter aux questions sociales, l’auteur affirme qu’il est temps de dépasser cette idée et de prendre sérieusement en compte les réalités quotidiennes des dirigeants des entreprises. Il souligne ainsi que les entreprises peuvent apporter une très grande valeur dans la vie des consommateurs à faibles revenus en faisant ce qu’elles savent faire de mieux : vendre des produits et des services qui génèrent des profits.

Vous pouvez retrouver lintégralité de l’entretien sur le site de Nextbillion.

Pour rappel, Erik Simanis avait écrit un article intitulé « Back to Business Fundamentals: Making “Bottom of the Pyramid” Relevant to Core Business » dans le numéro spécial de la revue Field ACTions Science Reports coordonné par David Menascé en 2012, et portant sur le thème Fighting Poverty, Between Market and Gift.

Publicités