Juga(d)Africa : à la rencontre de l’innovation frugale en Afrique

Avec 5,5% de croissance en 20131, l’Afrique est considérée par de plus en plus d’experts comme le nouvel el dorado. Pourtant, les images de ce continent relayées en France font plus souvent référence aux guerres, aux famines et aux affaires de corruption, qu’aux initiatives positives et inspirantes qui se développent partout en Afrique aujourd’hui.

Juga(d)AfricaL’Afrique innove pour répondre aux enjeux sociaux et environnementaux actuels et sa modernité nouvelle, créatrice d’emplois et de croissance, pourrait donner des idées à un « Vieux Continent » à bout de souffle.

C’est pour faire connaître ces innovations durables et changer le regard porté sur l’Afrique qu’Anne Barbarit et Florian Hug-Fouché, deux consultants en développement durable, ont monté le projet Juga(d)Africa, un tour d’Afrique d’un an autour de l’esprit Jugaad2 qui les mènera du Sénégal à l’Egypte en passant par l’Afrique du Sud : plus de 42 000km et 20 pays à parcourir, compensés carbone bien entendu3 !

Avec le soutien de Navi Radjou, auteur de L’innovation jugaad. Redevenons ingénieux !4, l’objectif de ce voyage est de rencontrer des entrepreneurs ingénieux « qui font mieux avec moins » pour découvrir leur innovation, comprendre leur démarche et leurs impacts, et les accompagner dans leur développement.

Les innovations identifiées porteront sur tous les domaines du développement : numérique, construction, santé, éducation, mobilité, alimentation ou encore réduction des pertes et gaspillages alimentaires. Juga(d)Africa donnera ainsi l’occasion de valoriser et mettre en avant des entrepreneurs frugaux africains parmi lesquels :

  • A.Wakaté 3D : l’inventeur d’une imprimante 3D réalisée exclusivement à partir de matériaux de récupération au Woelab, le Fablab de Lomé au Togo ;
  • E.Hounkpatin : jeune entrepreneur Béninois qui travaille sur un système innovant de séchage et de valorisation de l’ananas permettant de conserver les nutriments et réduire le gaspillage alimentaire.

A partir du 10 juin prochain – date du départ en bateau pour Cotonou – les aventures de Juga(d)Africa seront relayées sur leur site internet et leur page facebook où chacun pourra y découvrir les portraits des entrepreneurs rencontrés tout au long de leur périple.

L’Observatoire du BoP s’associe à ce projet et contribuera au fil de l’année à la diffusion des portraits d’entrepreneurs africains inspirants en relayant les articles réalisés par l’équipe de Juga(d)Africa.

1 Selon le FMI
2 « Jugaad », vient d’un mot hindi signifiant « savoir se débrouiller et trouver des solutions dans des conditions hostiles ».
3 Compensation carbone assurée par le cabinet EcoAct
4 Navi Radjou, Jaideep Prabhu et Simone Ahuja ; Editions Diateino, 2013

Advertisements