Latitude 30° : A la rencontre des initiatives des entreprises au bas de la pyramide

En septembre 2014, Louis-Hubert et Thibault, deux étudiants en école de commerce, débutent un tour du monde  pour confronter les stratégies des entreprises au bas de la pyramide avec les besoins des populations à faibles revenus. L’Observatoire du BoP s’associe à leur démarche en vous tenant tenant informés des différentes étapes de leur parcours. Nous partageons ci-dessous leur premier article relatif à la présentation de leur voyage.

« Lors de nos études, nous découvrons avec enthousiasme que certaines entreprises mettent en place des stratégies qui visent à répondre durablement à des problématiques sociales tout en conservant un impératif de profitabilité. L’idée est ambitieuse : il s’agit de considérer les personnes pauvres comme des entrepreneurs, des consommateurs, des fournisseurs, des partenaires, et ce aussi bien dans les pays émergents que dans les pays développés. Nos héros deviennent rapidement les intrapreneurs qui se servent de l’expérience et des moyens de leur entreprise pour être acteurs du changement.

Affiche pour article BoP ObsQuelle meilleure façon d’étudier l’efficacité sur le plan économique et social de tels projets que d’entreprendre un tour du monde pour aller à leur rencontre ?

C’est donc passionnés qu’à notre sortie d’écoles de commerce, nous décidons d’entreprendre un voyage d’un an autour du monde à partir de septembre 2014. Notre but est d’étudier les enjeux des projets BoP mis en place entre les latitude 30° Nord et 30° Sud du globe. Bien décidés à conserver une démarche critique, nous découvrirons des initiatives dans tous les secteurs : de l’alimentaire à l’énergie en passant par le logement. Par exemple, nous allons rencontrer les différents projets de logements abordables initiés par le groupe Lafarge en Asie du Sud-Est et en Afrique mais aussi les projets d’accès à l’énergie du programme BipBop de Schneider Electric en Inde et en Afrique de l’Est.

  • Où en sommes-nous ?

Notre objectif est de sensibiliser le grand public, et surtout les étudiants, au potentiel que représentent les stratégies mises en place par certaines grandes entreprises au bas de la pyramide économique pour contribuer à la lutte contre la pauvreté. Nous travaillons donc d’ores et déjà avec nos écoles de commerce respectives (EDHEC Business School et NEOMA Business School) pour co-créer des études de cas sur certaines stratégies « BoP » et les animer devant les étudiants des modules appropriés à notre retour en septembre 2015. D’autre part, si nous avons déjà sélectionné plusieurs stratégies d’entreprises répondant à nos critères, nous sommes toujours à la recherche de projets portés par des acteurs internationaux ou locaux que nous pourrions étudier. Enfin, nous allons parcourir vingt mille kilomètres à travers vingt pays pendant un an, et ce notamment afin de vivre au plus près des populations locales. Si nous avons décidé de financer un quart du budget avec nos deniers de stagiaires, nous recherchons des partenaires financiers afin que Latitude 30° soit à la hauteur de nos ambitions.

  • Pourquoi suivre notre aventure ?

Latitude 30° vous racontera les histoires d’entreprises et d’intrapreneurs qui voient les affaires autrement. Cette année, nous serons le poste avancé, le mirador, les jumelles qui vous permettront d’en savoir plus sur les initiatives porteuses de sens au bas de la pyramide, et ce notamment grâce à notre collaboration avec l’Observatoire du BoP.

La plaquette du projet, notre site internet « Latitude30.org » ainsi que notre page Facebook « Latitude 30 Project » vous permettront de cerner encore davantage nos ambitions et de découvrir avec nous comment l’Economie peut être mise au service de l’Homme. »

Publicités