« Oportunidades Bavaria » ou le renforcement de l’écosystème commercial de SABMiller

Les grandes multinationales jouent un rôle majeur dans l’élaboration de nouveaux modèles économiques inclusifs et durables. En engageant les petites et moyennes entreprises dans leur chaîne de valeur, elles contribuent à dynamiser la croissance économique et à améliorer les conditions de vie des populations dans les pays en voie de développement.

SABMiller

En effet, Ia dernière étude sur l’emploi publiée par International Finance Corporation indique : « D’ici 2020, environ 600 millions d’emplois devront être créés, principalement en Afrique et en Asie, au regard de la croissance démographique. Le secteur privé, qui représente plus de 90% des emplois dans les pays en développement, doit être au cœur de la réponse adressée à ce défi ».

Dans cette optique, les grandes multinationales sont de plus en plus nombreuses à soutenir le développement de petites et moyennes entreprises pour renforcer à la fois leur chaîne de valeur et vitaliser le tissu économique et social des zones où elles sont implantées.

Une étude publiée récemment par la Harvard Kennedy School en association avec Business Fights Poverty étudie plus précisément la démarche d’une de ces grandes multinationales, SABMiller, l’un des plus grands brasseurs au monde.

SABMiller apporte son soutien à 49 projets de développement de PME dans 24 pays, s’agissant de petits agriculteurs dont la production entre dans la composition de la bière, ou encore de petites boutiques de proximité s’adressant aux consommateurs à bas revenus. Forte de son expérience, la multinationale soutient l’idée que la vitalité des petites et moyennes entreprises est autant une condition de succès pour les multinationales que pour les populations locales. Pour ce faire, les PME doivent s’inscrire dans un écosystème dans lequel toutes les parties prenantes sont intégrées et interdépendantes.

En appliquant cette méthode à différents projets de développement, SABMiller a contribué à dynamiser les économies locales de différents pays en voie de développement, tout en renforçant les écosystèmes existants.

Le programme mis en place en Colombie et intitulé « Oportunidades Bavaria » illustre le positionnement de l’entreprise. Etabli en août 2009, le projet vise à étendre l’inclusion financière des Tenderos, c’est à dire des revendeurs locaux des produits commercialisés par SABMiller constitués en grande partie de petits entrepreneurs particulièrement vulnérables. Ils constituent en effet un acteur clé de la chaîne de distribution de l’entreprise, représentant presque 60% du volume des ventes annuelles dans le pays. Pour développer l’écosystème dans lequel les Tenderos évoluent, le programme s’est axé sur quatre domaines :

  • Les banques : SABMiller s’est associé avec trois institutions financières, pour faciliter l’inclusion financière des Tenderos
  • Le secteur social : la multinationale a financé une partie des formations d’alphabétisation et de marketing dispensées dans le cadre des activités de l’organisation FUNDES avec le support de l’Inter-American Development Bank.
  • Le marché : SABMiller a participé au développement de nouveaux systèmes informatisés à destination des Tenderos visant à faciliter leurs démarches d’inventaire.
  • L’Etat : SABMiller a encouragé le gouvernement à mettre en place des réglementations permissives pour favoriser l’inclusion économique des Tenderos

Le programme a permis à 10 000 tenderos de bénéficier de micro-crédits et à 3 550 d’ouvrir un compte épargne. En tout ce sont plus de 15,6 millions de dollars qui ont été consacrés à des opérations de micro-crédits. A travers ce programme, SABmiller illustre donc la mise en place d’un nouveau modèle économique inclusif et l’implication grandissante de grandes multinationales dans des projets de développement locaux.

Publicités