Inauguration de la nouvelle microcentrale propre de Schneider Electric

Mercredi 20 novembre prochain aura lieu l’inauguration de MiCROSOL, une centrale solaire thermodynamique développée par Schneider Electric à partir de technologies nouvelles. Le projet pilote a été mené sur le site du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) à Cadarache, où  il sera inauguré par Bruno Lechevin, président de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

Panneau-Solaire-Photovoltaïque

Le projet MiCROSOL a été développé  dans le cadre du programme Energies Renouvelables des Investissements d’Avenir de l’ADEME, et vise à apporter une solution d’électrification nouvelle et propre des zones rurales isolées qui laissent aujourd’hui près de 700 millions de personnes sans accès à l’électricité. Cette microcentrale électrique solaire est capable d’alimenter 24h/24h un village de 500 habitants en électricité, chaleur et eau potable.

Depuis sa conception en novembre 2011, le projet MiCROSOL a réuni diverses start-up et PME françaises autour de Schneider Electric. Ces entreprises bénéficient ainsi, via le réseau de vente mondial du Groupe, d’un canal d’accès au marché BoP qu’elles n’auraient pas pu atteindre seules.

Du côté de Schneider Electric, MiCROSOL s’inscrit dans le programme BipBop (« Business, Innovation & People at the Base of the Pyramid »). Inclusif, le programme vise à favoriser l’accès au plus grand nombre à une énergie fiable, abordable et propre à travers le déploiement de produits spécifiques conçus pour les populations à bas revenus, essentiellement en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

La construction d’un premier prototype sur le site du CEA à Cadarache correspond à la première phase du projet et vise à mesurer et à évaluer les risques techniques. La construction d’un deuxième prototype est ensuite prévue sur un site pilote en Afrique, pour lever d’une part les risques d’acceptation par les utilisateurs finaux, et d’autre part les risques financiers en impliquant des organismes d’aide au développement à l’échelle mondiale.

Des résultats positifs du projet MiCROSOL sont ainsi attendus sur les plans :

  • Technologique : MiCROSOL constitue une innovation technico-économique en proposant une solution plus simple et plus propre que celle répandue en matière de centrales thermodynamiques aujourd’hui.
  • Economique : en impliquant des starts-ups et des PME, le projet ouvre à ces dernières de nouveaux marchés.
  • Social : l’accès à l’eau et à l’électricité est un vecteur de développement économique pour les communautés bénéficiaires.
  • Environnemental : MiCROSOL permettra de répondre aux besoins en électricité, en évitant l’émission de CO2 et la pollution de l’environnement.
Publicités