Total lance son offre de lampes solaires « Awango by Total » au Burkina Faso

Le 23 janvier 2013, la filiale de Total au Burkina Faso a officiellement lancé la commercialisation de ses nouvelles lampes solaires à destination des ménages pauvres. Dénommée « Awango by Total », cette nouvelle offre s’inscrit dans la stratégie « Total Access to Solar » de l’entreprise, et a pour ambition de fournir des équipements solaires fiables, sécurisés et abordables aux consommateurs BoP, privés d’accès à l’électricité.

img-awango-max (2)

Avant d’être mise en place au Burkina, l’offre « Awango by Total » a été testée, entre 2011 et 2012, dans 4 pays pilotes (Cameroun, Indonésie, Kenya et République Démocratique du Congo) et a commencé à être commercialisée au Sénégal en novembre 2012. En un an, 125 000 lampes et kit solaires ont été vendus dans les quatre pays pilotes sélectionnés par Total.

Les modalités de l’offre « Awango by Total » sont adaptées aux besoins et aux capacités des ménages et des territoires ciblés :

  • Existence de plusieurs types d’équipements : lampes solaires permettant également de recharger son téléphone portable, kit modulaire…
  • Assurance de la fiabilité des produits : chaque lampe est garantie deux ans et le consommateur bénéficie d’un service après-vente. La durée de vie maximale d’une lampe solaire est estimée à 5 ans
  • Garantie d’un prix dit « abordable » : les lampes solaires sont commercialisées, en fonction des modèles, à un prix allant de $10 à $90 avec des possibilités de louer certains équipements
  • Adaptation des canaux de distribution en fonction des territoires : station-service Total, création de réseau de vendeurs ambulants, vente par le biais de coopératives locales…

Le lancement du projet au Burkina Faso a été officiellement annoncé le 23 janvier en présence du directeur général de Total Burkina, Olivier Lassagne et du Ministre des Mines, des Carrières et de l’Energie, Salif. L. Kaboré. Dans le pays, les ménages défavorisés consacrent environ 25% de leurs revenus à l’acquisition de sources d’électricité ; un chiffre qui, selon le directeur général de Total Burkina, témoigne du besoin des populations à accéder à des sources d’énergies sûres et abordables : « Avec les lampes solaires Awango, c’est vraiment l’énergie pour tous ! ». Les lampes solaires sont commercialisées dans le pays pour un prix allant de $10 à 30$.

Il est à noter que la question du prix de commercialisation de ces lampes solaires a fait débat ; plusieurs observateurs ayant dénoncé un prix trop élevé. Cependant, Total a souligné que, dans les pays pilotes, de nombreuses coopératives agricoles, de personnels ou d’entreprises préfinançaient des lampes solaires pour leurs employés. Le Groupe a par ailleurs indiqué être en relation avec des organismes de micro-finance afin de développer des mécanismes de financement adaptés aux consommateurs BoP.

L’objectif à terme du Groupe est de vendre 1 million de lampes solaires à plus de 5 millions de personnes d’ici à 2015. Pour ce faire, Total prévoit de commercialiser ses lampes dans 6 nouveaux pays d’ici la fin de l’année 2013 : Cambodge, Ethiopie, Haïti, Myanmar, Nigéria et Ouganda. Total est par ailleurs entré en collaboration avec GIZ, l’agence de coopération allemande pour le développement, afin d’évaluer l’impact des lampes solaires sur les ménages pauvres, d’organiser des modules de formation pour les vendeurs ainsi que des ateliers de sensibilisation aux énergies renouvelables.

A ce jour, l’impact concret de l’initiative du Groupe Total n’est pas encore connu. L’entreprise indique qu’elle rendra publique l’étude d’impact menée par la GIZ.

Publicités