Nouveau rapport de la Fondation Rockefeller sur la « Shared Value »: bonnes pratiques et facteurs clés de succès

FSG, cabinet de conseil non-profit de la Fondation Rockefeller, vient de publier le rapport « Shared Value in Emerging Markets : How Multinational Corporations Are Redefining Business Strategies to Reach Poor or Vulnerable Populations ». A travers une trentaine d’études de cas illustrant les pratiques de plusieurs entreprises de secteurs et d’implantation très variées, ce rapport présente comment des multinationales peuvent mettre en place des stratégies rentables tout en améliorant les conditions de vie des populations les plus vulnérables.

Le rapport explore les nouveaux courants de pensées et d’action visant à apporter des solutions durables et globales aux problèmes sociétaux actuels les plus brûlants. Le concept managérial de « Shared Value » constitue, selon FSG, l’une des pistes les plus prometteuses : il s’agit de créer de la rentabilité pour l’entreprise tout en répondant à un problème social. Autrement dit, de créer de la valeur pour tous. Dans les secteurs de l’agro-alimentaire, de la santé, des services financiers, de l’extraction de ressources naturelles et de la construction, le rapport étudie les stratégies de multinationales comme Coca-Cola, British Petroleum ou encore GlaxoSmithKline.

A partir de ces études de cas, le rapport fait émerger trois leviers d’action, indépendamment des zones géographiques et des secteurs d’activité :

  • Rendre accessible à des populations vulnérables un produit capable de répondre à un besoin primaire non satisfait
  • Accroître la productivité à chacune des étapes de la chaîne de valeur d’un produit afin d’en rendre le prix abordable pour tous
  • Mettre en place des partenariats dans l’environnement proche de l’entreprise afin de faire émerger un écosystème favorable et porteur.

Le rapport énonce par ailleurs plusieurs facteurs clés de succès dans la mise en place d’une stratégie de « Shared Value » :

  • Afficher clairement sa stratégie
  • Donner une place majeure à cette stratégie dans la performance économique globale de l’entreprise
  • Etudier tous les coûts d’opportunité liés à sa mise en place
  • Mettre en place un processus continu d’amélioration basé sur l’analyse de l’impact généré
  • Impliquer l’ensemble des acteurs concernés (collaborateurs, partenaires, populations visées, etc.).

Le rapport est téléchargeable ici.

Publicités