Les femmes et les réseaux de distribution BoP à travers une étude de cas de la Saïd Business School

La Saïd Business School s’est penchée sur la question des systèmes de distribution BoP qui créent des emplois pour des femmes et leur permet ainsi d’augmenter leur revenu. Une étude de cas a été rédigée sur le système de distribution mis en place par CARE au Bangladesh.

Au delà des très médiatisées « Projet Shakti » (Hindustan Unilever) et les « Dames téléphone » de Grameen, de nombreuses initiatives ont fleuri en Afrique et Asie. C’est ce que nous rappellent les auteurs de l’étude de cas rédigé par la Saïd Business School. L’initiative de CARE, « Rural Sales Program » (Programme de distribution rurale) est née en 2004 au Bangladesh. Il s’agit d’un système de distribution partagée: les femmes distribuent à la fois des produits des grandes marques internationales (BIC, Danone, Unilever, etc.) et des produits fabriqués par des entrepreneurs locaux (saris, plats préparés, etc.)

Depuis 2004, l’initiative a pris de l’ampleur et emploie aujourd’hui plus de 2400 femmes.

Nous vous invitons à découvrir cette étude de cas que vous trouverez ici.

Publicités