La Fondation Grameen Crédit Agricole annonce la création d’un fonds Social Business

La Fondation Grameen Agricole a organisé une rencontre entre Muhammad Yunus et Jean-Marie Sander, Président du Crédit Agricole S.A. et de la Fondation Grameen Crédit Agricole à l’occasion du quatrième anniversaire de la Fondation Grameen Crédit Agricole.

L’équipe du BopObs était présente à cette rencontre-conférence intitulée « Microfinance et Social Business: une alliance unique pour participer à la lutte contre la pauvreté ».

Une introduction aux concepts et présentation de la Fondation Grameen Crédit Agricole

Les différents intervenants, Jean-Marie Sander, Muhammad Yunus et Jean-Luc Perron, Délégué Général de la Fondation Grameen Agricole ont présenté les activités de la Fondation, mise en place en 2008 suite à une rencontre entre Muhammad Yunus et Jean-Marie Sander.

« Dès sa création, la Fondation a pour vocation d’être un accélérateur de la microfinance et elle se démarque d’emblée des fondations d’autres entreprises », explique Jean-Luc Perron. En effet, cette fondation utilise exclusivement des instruments financiers pour venir en aide à des Instituts de Microfinance (IMF): ce mode de fonctionnement est assez éloigné du système de donation qui caractérise la plupart des fondations.

En outre, les fondateurs insistent sur le caractère « crédible » de leur Fondation: « Notre Fondation agit dans le même domaine que notre coeur de métier. Nous mettons notre expertise au service de la microfinance ».

Les axes prioritaires de la Fondation

La Fondation a investi 24 millions d’euros au sein d’IMF depuis sa création.

Elle investit en priorité dans des zones où le crédit est peu accessible (Afrique, Moyen-Orient et Asie du Sud-Est)

Elle met, de plus, l’accent sur les secteurs agricoles ou les activités développés dans des zones rurales.

Enfin, elle oriente ses subventions afin qu’elles touchent en priorité les femmes.

« La Fondation Crédit Agricole mesure systématiquement la performance sociale des IMF grâce aux Indicateurs de Performance Sociale » déclare Jean-Marie Sander.

Annonce de l’ouverture d’un fonds dédié au social business

Si la Fondation a déjà réalisé trois investissements au sein de social business (La laiterie du Berger, Grameen Danone Foods Limited et Philéol), elle souhaite se doter d’un « fonds dédié à 100% au financement de social business ». Ce fonds, une fois qu’il aura obtenu l’autorisation des marchés financiers, sera doté de 15 à 20 millions d’euros.

L’équipe du Bopobs espère que cette ambition mènera la Fondation loin et permettra à des entreprises innovantes et +jusque-là peu développées de réaliser leur potentiel.

Publicités