PuR de Procter and Gamble

                                                                                                                                                                                                            A la fin des années 90, Procter&Gamble rachète l’entreprise Recovery Engineering qui a développé la technologie PuR. Ce rachat s’inscrit dans la volonté de P&G de se doter de la technologie nécessaire pour lancer un produit adapté aux marchés émergents.

Programme

P&G décide en 2000 de lancer un produit de purification d’eau destiné a priori à l’ensemble des marchés émergents. Les prévisions de vente s’élèvent à 20 millions de sachets par an. Le produit est lancé dans plusieurs pays tests : le Guatemala et les Philippines en 2000, puis le Maroc et le Pakistan en 2002. Dans chacun des cas, PuR est vendu 0,1$ par sachet (un sachet peut purifier 10 litres). Les résultats sont mitigés, voire mauvais. Les études faites pour mieux comprendre les raisons de cet échec montrent que les consommateurs ne perçoivent pas bien l’utilité du produit, le lien entre pureté de l’eau et hygiène n’étant pas automatiquement fait. Avec seulement 3 millions de sachets vendus entre 2000 et 2003, la viabilité de PuR est alors remise en question en interne, compte tenu des difficultés structurelles.

Résultats

En 2005, l’entreprise annonce son intention de vendre ce produit sans marge à des ONG. Cette nouvelle stratégie est lancée au Pakistan, en partenariat avec Population Service International, une ONG experte en marketing social.

Le WBCSD a réalisé un cas sur cette initiative.

Publicités