Suez à Casablanca

Lydec est une entreprise marocaine spécialisée dans la gestion de l’eau, des déchets, et de l’électricité. Elle est détenue par Suez Environnement (51% des parts), ainsi que par des investisseurs marocains.

Après le retrait d’Endesa et d’EDF, Lydec est choisie en 1997 par les autorités de Casablanca pour gérer la distribution d’électricité, d’eau, et l’assainissement de la ville.

Dans le grand Casablanca, près de 400.000 personnes vivaient dans des bidonvilles, avec un faible service d’eau et l’inexistence de réseaux d’électricité propres. L’une des priorités de la mission de Lydec a donc été de développer un programme spécifique pour donner accès à l’électricité aux populations pauvres de la ville, et par ce biais de lutter contre les branchements illégaux.

Le projet, lancé en 1998, avait pour objectif de fournir de l’électricité à 30.000 foyers dans les bidonvilles. Il a été décidé de construire un réseau temporaire dans ces localités afin de limiter les coûts et de palier l’instabilité foncière des bidonvilles (projets de la ville d’éradiquer les bidonvilles et de reloger les habitants, pas de propriété légale, etc.).

Lydec a réalisé une extension des réseaux d’électricité de la ville dans les bidonvilles rue par rue, à travers des réseaux standardisés. L’entreprise a ensuite formé des entrepreneurs locaux qui ont installé les branchements dans les logements.

Ce système d’externalisation locale a permis à Lydec de réduire les coûts d’exploitation, et d’atteindre un taux de recouvrement des factures de 95%.

Ce programme a permis d’électrifier 30.000 foyers, soit 180.000 personnes.

Les raccordements au réseau électrique ont permis de réduire le budget des ménages en énergie de 300 DH (17$) à 70 DH (4$) par mois.

En 10 ans, Lydec a augmenté de 20% sa clientèle pour les services d’électricité et d’eau.

Publicités