Les branchements sociaux de Veolia Amendis au Maroc

L’accès à une eau potable pour tous reste un enjeu majeur au Maroc. Lorsque Veolia-Amendis s’installe à Tetouan et Tanger, l’entreprise développe un programme original de branchements sociaux dans les quartiers périphériques des deux villes.

Programme

Les démarches de branchements sociaux mettent en œuvre mobilisent des mécanismes financiers et de commerciaux originaux.

Financièrement, Veolia Amendis a développé des dispositifs tels que le microcrédit, l’utilisation des recettes locales et l’expérimentation de financements avec des partenaires de la coopération nationale et internationale.

En termes commerciaux, Veolia a mis sur pied un réseau d’agences mobiles : des bus aménagés en agences d’accueil clientèle, disposant d’un personnel formé spécifiquement, permettent aux habitants des quartiers périphériques d’effectuer de nombreuses opérations administratives telles que la demande d’un Branchement Social, l’abonnement ou le paiement des factures. Ces agences se rendent dans les quartiers les plus éloignés des centres villes et dans les villages, à des dates fixées à l’avance avec les représentants des habitants.

Par ailleurs, Veolia a développé pour les ménages les plus pauvres de nouvelles bornes fontaines, permettant un accès sécurisé à 6 m3 d’eau pré-payés par mois.

Résultats

Entre 2003 et 2008: 250 000 personnes raccordées à l’eau, 100 000 à l’assainissement.

 

 

L’évaluation de l’impact des Branchements Sociaux à Tanger a été réalisé par le Poverty Action Lab, le laboratoire du MIT spécialisé dans l’évaluation aléatoire des programmes de lutte contre la pauvreté et dirigé par Esther Duflo (2007-2008).

Publicités