Vodacom Community Service en Afrique du Sud

Vodacom est le principal opérateur mobile en Afrique du Sud.

Le succès de l’entreprise remonte à 1993 lorsqu’elle obtient sa licence GSM et investit près de 1,2 milliard de dollars pour construire son réseau.

En 1994, le gouvernement de Nelson Mandela impose à Vodacom la création d’un système d’accès aux télécommunications pour les communautés noires défavorisées. Vodacom s’engage à soutenir un programme d’accessibilité avec l’objectif d’établir 22 000 téléphones sur 5 ans (1994-1999).

Programme

Vodacom lance dans ce cadre le programme Vodacom Community Services, en proposant à des entrepreneurs locaux d’ouvrir un « Community Services Phone Shop », magasin où il est possible d’acheter des minutes de téléphone. Le coût de l’appel est fixé au tiers du prix classique.

L’entrepreneur local doit payer à Vodacom un prix fixe de 3.500 dollars puis reverser une partie de ses bénéfices à l’entreprise.

Résultats

Ce programme a très bien fonctionné :

  • 22.000 lignes en 1999;
  • 30.000 lignes en 2004, avec 1.800 entrepreneurs répartis sur 4.400 magasins.

Il reste néanmoins des obstacles financiers importants, le prix à l’entrée (3.500 $) étant prohibitif pour de nombreux entrepreneurs locaux.

Ce programme illustre également le rôle des pouvoirs publics. Sans la pression du régulateur public, Vodacom n’aurait sans doute pas développé un tel programme. Néanmoins, la régulation imposait de faire de Vodacom Community Services une initiative non-profit, ce qui a diminué l’intérêt de Vodacom à développer à plus grande échelle le programme.

Publicités